Page Facebook Compte Twitter associé Retrouvez le meilleur de la voyance sur www.isis-voyance.fr

Origine du Tarot Egyptien

Accueil | Origine du Tarot Egyptien
tarot egyptien avec isis

Ces infomations sont tirées du livre de Laura Tuan " Les Tarots Egyptiens" Editions De Vecchi.

Les symboles égyptiens sont des clés et une voie d'accès à la connaissance. Selon la tradition égyptienne, images et hiéroglyphes sont chargés de vie. Le tarot égyptien est l'héritage d'une époque au cours de laquelle l'homme vivait avec le mystère dans un rapport de dépendance extraordinaire. Le tarot égyptien tout comme le jeu traditionnel se compose de 78 cartes dont 22 arcanes majeurs (axées sur la mythologie et les divinités égyptiennes) et 56 arcanes mineurs (qui détaillent les significations symboliques des arcanes majeurs). Chaque carte se suffit à elle-même pour trouver des réponses aux questions qui troublent la sérénité du demandeur.

Le tarot égyptien peut être considéré comme un livre initiatique, un instrument créé dans le but de transformer et de faire évoluer celui qui entre en contact avec lui, selon le principe de l'alchimie intérieure.

Dans la conception égyptienne de la divinité, il existait un lien très étroit entre religion et magie. Le prêtre était également mage, gardien, pratiquant de l'art royal. L'accès au tarot était réservé à ceux qui passaient avec succès des épreuves très difficiles. Une des nombreuses légende par laquelle le tarot semble être apparut dit que le symbolisme ésotérique des tarots provient de l'ancienne Egypte et, qu'il s'est greffé sur le modèle indien des cartes à jouer, par l'intermédiaire de la cartomancie gitane.

Une autre légende dit que c'est Thot, le dieu égyptien de l'écriture et des sciences occultes, qui pour préserver son livre de la connaissance, le fit graver sur 22 lames d'or, et le donna au peuple en lui disant que c'était un jeu. Seul les "initiés" sauraient sa véritable fonction. Ainsi, le tarot traverserait les âges.

Son utilisation est basé sur le principe que le hasard n'existe pas, et que si vous avez tiré une carte, c'est qu'il fallait que vous la tiriez. Les cartes représentent les différentes phases que l'on peut rencontrer dans une vie. Il suffit de se concentrer sur une question, de tirer les cartes, et de les interpréter.

calendrier egyptien

Quelques façons de tirer le tarot égyptien

Calendrier égyptien

Le tirage du Calendrier Egyptien : Pour savoir ce que l'année réserve au demandeur. Prendre uniquement les cartes mineurs et séparer les figures des autres cartes. Former deux paquets et les mélanger séparément. Tirer trois cartes parmi le tas des seize figures et les mettre de côtés. Tirer douze cartes et les disposer sur trois colonnes de quatre cartes. Ces colonnes représentent les saisons égyptiennes et les cartes, les mois qui les composent :

  • Sha = l'automne qui va de septembre à novembre
  • Pré = l'hiver qui va de décembre à mars
  • Schémon = le printemps qui s'étend d'avril à août.

Disposer ensuite les trois figures au-dessus des colonnes. La première carte placée à gauche représentera le premier semestre; la deuxième, à droite le second semestre; la figure du centre correspondra à la synthèse de l'année entière.

 

séparation article

La Grande Pyramide

Retirer la carte du consultant ( I pour un homme; VIII pour une femme) du paquet des arcanes majeurs. Mélanger celles qui restent et extraire huit cartes à placer en forme de pyramide. Les trois premières cartes illustrent la situation actuelle du consultant. La quatrième, son passé récent; la cinquième, son cadre familial; la sixième son milieu social; la septième, ses projets et ses espoirs.

Tirer deux cartes pour terminer, l'une représentant la synthèse, l'autre la surprise

 

séparation article

L'étoile du pharaon

Retirer la carte du consultant ( I pour un homme; VIII pour une femme) du paquet des arcanes majeurs. Mélanger les cartes restantes et retirer sept cartes à disposer en étoile. Renouveler deux autres fois cette opération de façon à former sept petits paquets de cartes . Le premier se réfère au présent ; le deuxième, au futur ; le troisième au désir du consultant ; le quatrième à son destin ; le cinquième traite des imprévus qui l'attendent ;le sixième se rapporte aux ennemis cachés ; le septième est lié à la sphère intime, au véritable motif de la consultation.

Notre sélection d'ouvrages sur l'astrologie Egyptienne

>> Revenir à la page d'accueil